Ils l’avaient annoncé, ils l’ont fait !! C'est maintenant officiel, le « French Tech Visa » est lancé !

Après le « Passeport Talent » lancé en mars 2016 permettant aux étrangers talentueux (chercheurs, créateurs d’entreprise, artistes-interprètes, étrangers de renommée nationale ou internationale…) d’être accueillis par la France pour une durée maximale de 4 ans, voici poindre le « French Tech Visa » dédié aux talents internationaux de la Tech.

 

Lumière sur ce nouveau passeport permettant d’attirer les talents internationaux de la Tech dans notre cher Hexagone avec pour objectif de booster l’attractivité et la croissance de nos startups.

 

Annoncé début 2017, le « French Tech Visa » a officiellement été lancé le 15 juin dernier à Paris lors du salon mondial des startups « Viva Technology ». Il vient compléter le « Passeport Talent » et élargir le spectre des talents susceptibles d’être accueillis par la France.

Ce néo passeport a pour cible :

        - Les salariés de startups ou scale-ups(1) étrangères recrutés par des startups françaises lauréates du « Pass French Tech »,

        - Les entrepreneurs étrangers - créateurs de start-ups ou scale-ups - acceptés dans l'un des incubateurs partenaires,

        - Les investisseurs internationaux désireux d’investir dans les startups françaises.

 

Cet écosystème peut donc désormais bénéficier d’un titre de séjour d’une durée de 4 ans - renouvelable - pour eux et leur famille, par le biais d’une procédure simplifiée et accélérée (procédure de fast track), comme le O-1 visa aux Etats-Unis.

Des critères sélectifs doivent tout de même être respectés pour pouvoir recourir au « French Tech Visa ».

Ainsi, les salariés étrangers de la Tech recrutés par des startups ou scale-ups françaises doivent avoir une formation minimum de niveau Master et bénéficier d’une rémunération brute supérieure à deux fois le smic.

Les investisseurs doivent réaliser un investissement d'au moins 300.000 euros, détenir plus de 10% du capital de la société bénéficiaire, et créer ou sauvegarder de l'emploi dans les quatre années du visa.

Et les entrepreneurs créateurs de startups ou scale-ups en France sont sélectionnés sur le volet en fonction de la pertinence de leur projet.

 

Vous l’aurez compris, l’objectif du « French Tech Visa » est d’accélérer les procédures d’obtention d’un visa français - 20 à 30 jours de procédures par la voie normale, quelques jours seulement pour ce néo visa - pour les Talents de la Tech internationale.

La France compte bien tirer son épingle du jeu dans l’attraction des Talents pour les startups et scale-ups françaises et internationales qui, par définition, croissent très fortement, recrutent énormément et créent beaucoup d’emplois.

Au-delà de l’objectif de la création d’emploi, c’est aussi la place de la France sur le grand échiquier de la course aux nouvelles technologies qui est en jeu.

 

Pour en savoir plus : HTTP://VISA.LAFRENCHTECH.COM/

 

(1) Un peu de vocabulaire :

Startup : entité innovante à fort potentiel de croissance sur 24 mois.

Scale-up : entité ayant un chiffre d'affaires évoluant à un rythme minimal de +20 % sur 3 ans (avec au moins 10 employés).

Licorne : entité valorisée à au moins 1 milliard d'euros.

 

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris