Cette semaine, Talent in Sight s’attache à dynamiter le management !

Tout le monde s’accorde à dire que la satisfaction au travail est indispensable à la performance.

Or le burn-out n’a jamais été aussi présent qu’en cette période conjoncturelle difficile, qualifié même de « mal du siècle » par certains médias.

Il existe pourtant des solutions pour parer à cette souffrance au travail dont les entreprises seraient responsables. L’équilibre de vie et la santé des collaborateurs devraient être la priorité des patrons d’entreprise pour améliorer leur performance et leur compétitivité.

Talent in Sight vous énumère ici 7 pistes pour libérer vos Talents et sortir des carcans institutionnels qui font du management traditionnel un dinosaure inadapté à l’intensification du travail :

1 – Lacher-prise : Ceci ne signifie pas que rien n’est grave et que tout roule quelles que soient les circonstances. Non, il s’agit bien là de responsabiliser vos équipes, de cesser d’être en permanence dans le contrôle, de ne pas prendre seul les décisions mais bien de s’appuyer sur l’intelligence collective. Faites confiance à vos collaborateurs, ils vous le rendront bien !

2- Libérer l’entreprise : il s’agit là de libérer le management, casser les organigrammes traditionnels, cesser les contrôles et responsabiliser vos collaborateurs qui ne demandent qu’à donner le meilleur d’eux-mêmes en s’autodirigeant. Les managers n’ont alors plus d’autorité hiérarchique, mais deviennent des leaders au service de leur équipe.

3- Faire de ses salariés des intra-entrepreneurs : ceci repose à nouveau sur le constat qu’un salarié ne donne le meilleur de lui-même qu’à partir du moment où il est responsabilisé et qu’il prend conscience qu’on lui fait confiance. Faites de vos salariés leurs propres chefs égaux entre eux. La démocratie peut aussi intégrer votre entreprise !

4- Instaurer la transparence : Publiez vos résultats (chiffre d’affaires, marge, frais, bénéfices), publiez annuellement les salaires de tout le monde (y compris le patron). Ceci évitera de passer du temps à chercher combien gagne son collègue, même si cette politique demande beaucoup de discipline aux managers au moment du recrutement.

5- Partager votre confiance auprès de vos salariés : supprimez les pointeuses, les réunions à répétition (sauf en cas de problème bien entendu !), les primes individuelles au profit d’augmentations de salaires, d’intéressement et de participation. Supprimez la hiérarchie et fiez-vous à vos salariés. Vous verrez, la recette fonctionne !

6- Faire grandir ses salariés : n’oubliez pas que l’on apprend en faisant et que l’on a le droit à l’erreur. Alors n’hésitez pas à faire évoluer vos salariés, à leur donner des responsabilités même s’ils ne sont pas encore formés. C’est cela qui fera grandir vos salariés et émerger de nouveaux talents.

7- Encourager le dialogue : Multipliez les entretiens individuels. Vos salariés ont besoin de s’exprimer, et pas uniquement une fois par an ! Des entretiens informels, non reportés au service RH, et plus courts qu’un bilan annuel, permettent de se dire ce qui va, ce qui ne va pas ou ce qui prend trop d’énergie. Ceci vous donnera des pistes d’améliorations et vous verrez que votre collaborateur vous proposera des solutions pour améliorer la situation.

 

Ces quelques pistes vous permettront peut-être de devenir le meilleur employeur de votre profession. Dans tous les cas, une chose est sûre, améliorer le bien-être au travail de ses collaborateurs a un impact direct sur la santé de votre entreprise. Et puis rien de tel que de sentir ses collaborateurs bien dans leur peau, heureux et épanouis au travail !

N’oubliez pas : « chaque être humain est digne de confiance et a des dons ; et chaque salarié préfère s’autodiriger que d’être dirigé » (Isaac Getz, professeur à l’ESCP Europe)

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris