Saviez-vous que sur 2000 dirigeants, 33% déclarent savoir dans les 90 premières secondes de la rencontre s’ils vont recruter le candidat ?

Réalisée en avril 2014 par Classes and Careers et traduite en français par id-carrières, cette infographie nous donne des informations utiles sur les erreurs à ne pas commettre en entretien d’embauche.

 

Candidats, attention à la communication non verbale !

 

Les erreurs principales :

  • 67% : Pas de contacts visuels avec l’interlocuteur.

« T’as de beaux yeux, tu sais !» Jean Gabin. Candidats, n’ayez pas le regard fuyant ! Lors d'un entretien d'embauche, regarder son interlocuteur dans les yeux traduit une plus grande confiance. Bien sûr, tout est question de dosage, trouvez le juste milieu !

  • 38% : Absence de sourire.

«  Le sourire que tu envoies revient vers toi. » Proverbe hindou. Cela vous semble peut-être anodin, mais un sourire vous donnera l'air sympathique et vous ferez quoi qu'il arrive bonne impression.

  • 33% : Avoir une posture non adaptée.

« C'est tout ce que je vous demande, les enfants, tenez-vous droits. » Maman. Il n'est pas toujours aisé de trouver la bonne posture. Les bras croisés donnent un air fermé. Or, il s'agit là d'une attitude inappropriée et à éviter lors de ce type d'entretien. De même, tenez-vous bien droit pour avoir l’air dynamique !

 

4 minutes, c’est le temps qu’il faut en moyenne à votre cerveau pour savoir si vous allez apprécier une personne ou en avoir un a priori négatif.

En ce sens, les statistiques révèlent que lors d’une rencontre, l’impact est dû :

  • 7%  aux propos tenus,
  • 38% à l’expression orale et la confiance inspirée,
  • 55% à la tenue vestimentaire, l’attitude et la démarche lorsque l’on passe la porte.

 

Comme cette infographie le révèle, même si il est très important de faire attention à sa communication non verbale, n’en oubliez pas pour autant de vous renseigner sur l’entreprise avant votre entretien et de vous entraîner à présenter votre parcours professionnel !

Cette préparation vous permettra d’avoir un discours fluide et structuré devant le recruteur et d’être moins stressé lors de l’entretien.

Enfin, n’oubliez pas que l’entretien d’embauche reste un échange. Le candidat et le recruteur ont tout autant à y gagner !

 

 

 

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris