Nous vous avions fait part précédemment, à travers plusieurs articles, de ce qu’était la discrimination en France et des études menées pour identifier les différentes formes de discrimination au travail qui persistent encore au 21ème siècle.

Une grande campagne de testing avait d’ailleurs été réalisée par le gouvernement courant 2016, prouvant que la discrimination à l’embauche n’était pas une légende, mais bel et bien une réalité.

Nos députés ont donc décidé de réagir !

Le 22 décembre dernier, un projet de loi entrant dans le cadre de la loi relative à l’égalité et à la citoyenneté a été adopté en première lecture. Ce projet de loi propose de rendre obligatoire une formation à la non-discrimination que les personnes en charge des recrutements dans les entreprises de plus de 50 salariés suivraient tous les 5 ans. Il en serait de même pour les entreprises spécialisées dans le recrutement, quelle que soit leur taille.

L’objectif de cette formation, dont le contenu pédagogique a été ébauché mais reste encore à définir, sera de permettre aux recruteurs de prendre conscience de leurs préjugés liés au fait que ce sont des êtres humains comme les autres, confrontés à des stéréotypes et à des aprioris qui leur sont propres.

Chez TALENT IN SIGHT, nous applaudissons ce genre d’initiatives, si infime soit-elle, même s’il est triste de devoir passer par ce genre de formation pour se rendre compte de ses préjugés. La route est encore longue pour parvenir à bout des nombreuses discriminations subies par trop de catégories de personnes (21 critères de discriminations !). Seul un changement des mentalités permettra d’éliminer ces discriminations à long terme, et ce changement ne doit pas s’opérer qu’au travail, mais bel et bien dans notre vie citoyenne. En favorisant une réelle cohésion sociale, un réel « vivre ensemble », nous favorisons l’égalité des chances, et chacun pourra être embauché pour ses compétences.

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris