La liste des dix « territoires zéro chômage de longue durée » a été dévoilée le lundi 21 novembre.

Cette liste rentre dans le cadre du plan « territoires zéro chômage de longue durée ».

Il s’agit d’un dispositif visant à expérimenter pour une période de cinq ans l’embauche en CDI de personnes sans emploi depuis plus d’un an.

 

Cette expérimentation est mise en place avec le concours financier de l'État, des collectivités territoriales volontaires et des organismes publics et privés volontaires susceptibles de tirer un bénéfice financier de ces recrutements.

Si d’autres mesures existent pour favoriser l’emploi des jeunes ou des séniors, peu de dispositifs se sont développés jusqu’à aujourd’hui pour lutter contre le chômage de longue durée.

 

C’est le député socialiste de la Côte d'Or, Laurent Grandguillaume, qui est à l’origine de ce dispositif. En effet, il a présenté le 9 novembre 2015 le projet de loi « Collectivités territoriales : territoires zéro chômage longue durée », projet adopté le 24 février 2016 par le Sénat (pour plus de détails sur le projet de loi, c’est ici : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/experimentation_territoires_zero_chomage_longue_duree.asp).

Pour résumer, le but est de donner la possibilité à des personnes éloignées involontairement du marché de l’emploi d'accéder à des « CDI rémunérés au Smic dans des entreprises du secteur de l'économie sociale et solidaire ». Ainsi, les personnes pouvant profiter de ce dispositif auront accès à « une grande variété d'emplois : aide à domicile, secteur primaire, secteur marchand... ». Laurent Grandguillaume a également évoqué le déneigement des routes, la livraison de pain dans les territoires ruraux ou encore les travaux de bricolage pour le compte des mairies et des particuliers.

 

Financé en partie par l'argent dédié au chômage longue durée à travers le RSA, l'ASS ou certains contrats aidés, ce dispositif devrait permettre à l’Etat, selon Laurent Grandguillaume, d'économiser 15 000 euros par an et par chômeur.

Pour le moment, le dispositif va être testé sur une dizaine de territoires pour une durée de 5 ans et sera étendu au territoire national s’il s’avère concluant.

Ainsi, les 10 territoires dévoilés lundi 21 novembre sont les suivants :

  • Colombelles (Calvados)
  • Colombey-les-Belles (Meurthe-et-Moselle)
  • Jouques (Bouches du Rhône)
  • Mauléon (Deux Sèvres)
  • La Métropole de Lille (Nord)
  • La communauté de communes Nièvre et Fôret (Nièvre)
  • Le 12ème arrondissement de Paris (Paris)
  • Pipriac (Ile-et-Vilaine)
  • Thiers (Puy-de-Dôme)
  • Villeurbanne quartier Saint-Jean (Rhône)

 

Espérons que ce nouveau dispositif porte ses fruits et constitue un levier supplémentaire à l’inversion de la courbe du chômage. Mais ce nouveau dispositif fait-il l’unanimité auprès des entreprises comme des chômeurs concernés ?

Vous-même, qu’en pensez-vous ?

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris